Soutenance de thèse par Vivian Depoues

« Des connaissances scientifiques sur les changements climatiques à l'analyse économique pour la prise de décision en vue de l'adaptation des infrastructures »

Vivian Depoues

Mardi 05/02/2019 à 14h

OVSQ, Amphi Mégie

Résumé :

L'adaptation au changement climatique est un défi majeur pour les infrastructures bâties du fait de leur durée de vie et d'exploitation longue et de leur rôle structurant sur les territoires. L'enjeu est de parvenir à passer d'un modèle de décision qui pouvait se fonder sur les expériences passées à un modèle capable de prendre en compte le caractère incertain mais assurément nouveau des conditions climatiques dans l'avenir. De nombreux travaux scientifiques sont menés pour rendre disponible l'information nécessaire à ces évolutions. Les premières études de vulnérabilité au changement climatique ont ainsi pu être développées. Cependant, on ne peut que constater un écart important entre les résultats de la recherche et leur appréhension opérationnelle par les décideurs économiques locaux. Ces acteurs sont à la fois des opérateurs d'infrastructures techniques sensibles au climat et des agents économiques. L'interaction entre l'analyse sociotechnique et l'analyse économique semble donc être une des clés pour une meilleure adaptation aux changements climatiques. Pourtant, les outils de l'analyse économiques (tels que les approches coûts-efficacité, les approches de décisions robustes, les approches multicritères, etc.), bien que de mieux en mieux documentés, restent peu ou mal mobilisés dans cette perspective. La problématique de cette recherche est d'analyser comment les connaissances scientifiques sur le changement climatique sont appropriées par des décideurs économiques tels que les gestionnaires d'infrastructures et la façon dont l'analyse économique pourrait être plus efficacement mobilisée pour les traduire en éléments opérationnels de la prise de décision. Ce projet vise à décrire et à étudier, au travers de la réalisation de monographies d'infrastructures, les chaînes de traduction entre information scientifique complexe et construction des décisions de gestion. L'objectif est de mieux comprendre comment l'interaction entre apports scientifiques, outils économiques et processus de prise de décision façonne l'appréhension collective de ces sujets. La thèse s'inscrit dans la littérature émergente sur l'adaptation au changement climatique, champ de recherche international en plein développement et combinera des approches théoriques et empiriques - issues de la sociologie des sciences, des techniques et des sciences économiques – associées à une bonne compréhension des processus physiques et techniques impliqués. Il s'agit d'un projet partenarial associant une démarche académique à un dialogue continu avec des acteurs opérationnels grâce à des relations privilégiées avec I4CE-Institute for climate economics, l'ADEME et la SNCF (co-financeurs du projet). Trois questions structurent la recherche : (i) Comment la question de la prise en compte des connaissances sur les impacts anticipés du changement climatique se pose pour ces décideurs économiques, quels sont les facteurs et les outils de la décision ? (ii) Quel type d'analyse économique peut être mobilisé pour informer et équiper les gestionnaires d'infrastructure et les aider à mieux intégrer les impacts futurs du changement climatique dans leurs choix, quelles en sont les caractéristiques ? (iii) Comment ces outils sont-ils effectivement appropriés et pourraient être adaptés pour mieux s'inscrire dans le processus de décision et améliorer la gouvernance de l'adaptation ?

Info complémentaire : Vivian Depoues

​​​​​​​

« From scientific knowledge to economical analysis for decision making in order to adapt infrastructurs to climate change »

Resume :

Adaptation to climate change is a challenge for infrastructures because of their life expectancy and because of the critical role they play in today's economies. The societal challenge is to shift from management processes based on historic records on a quite stable climate to a new form of decision making able to take into account climate change and uncertainties. Important scientific work has been undertaken to make the necessary information available to enable those evolutions and vulnerability studies are becoming more common. Nevertheless, there still is an important gap between the outcome of scientific research and how operational actors are taking ownership of these results, especially at a local scale. Those actors are both operators of technical infrastructures exposed to climate changes and economic agents. The interaction between socio-technical and economic analysis appears as key to improve adaptation. However, adapted economical decision making tools (such as robust decision making, multicriteria decision models) are rarely used on the field. The research question of this thesis is to develop a better understanding of the appropriation process of scientific information to usable elements for decision making. It seeks to investigate how economic analysis can be used in an efficient way by infrastructure managers to enable them to take ownership of this information into their planning decisions. The project aims to describe and study, through the realization of monographs of infrastructures, what are the translation chains between complex scientific information like future climate projections and uncertainties and the construction of decisions. The objective is to understand how the interactions between scientific insights, economical tools and decision making processes shape the collective framing of this adaptation issue. It intends to combine different tools from sciences and technology studies and economics. It is a partnership-based project combining an academic approach with an ongoing dialogue with operational stakeholders thanks to the involvement of I4CE-Institute for climate economics, ADEME and SNCF (sponsors of the project). Three main questions structure the research: -How this question of integrating new scientific knowledge on climate impacts is framed for infrastructures managers as economic agents, what are the drivers of their decisions and which tools do they use to make their choices? -Which kind of economic analysis can be used to inform and help those actors to take into account information about future impacts of climate change on their activity? -How do those actors actually take ownership of those tools, how are those methodologies articulated to existing decision making processes?