Offre d'emploi en économie écologique/économie de l'environnement (post-doc)

Le CEARC engage un post-doc pour projet transdisciplinaire en économie écologique / économie environnementale

 

La chercheuse ou le chercheur sera engagé(e) en contrat CDD pour une durée d’un an minimum avec possibilité de renouvellement. Il/elle travaillera à plein temps à Guyancourt au centre de recherche CEARC (OVSQ) de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines sur le projet ACE-ICSEN « Adaptation to Environmental Changes: a multi-scale and transdisciplinary approach » financé par l’Université Paris Saclay. Son objectif sera de travailler en collaboration étroite avec plusieurs enseignants-chercheurs du CEARC et de l’Université Paris-Saclay afin de comprendre comment les acteurs d’Ile-de-France (et d’autres régions françaises) perçoivent et vivent les problématiques environnementales du projet:

  • l’utilisation du bois comme source d’énergie non polluante (WP1),
  • la translocation d’espèces vers d’autres habitats pour compenser la destruction de leur habitat d’origine (WP1),
  • l’augmentation du nombre de personnes allergiques aux pollens (WP2),
  • l’augmentation des maladies respiratoires liées à la pollution atmosphérique (WP2),
  • la pollution des rivières par différents contaminants (pesticides, plomb et polluants émergeants tels que les perturbateurs endocriniens et les résidus médicamenteux (WP2). La restauration de zones humides comme solution soutenable pour favoriser la réduction de ces polluants sera étudiée avec les acteurs ainsi qu’à l’aide du modèle macro-économique IO-EC en ce qui concerne les coûts de mise en œuvre.
  • les changements climatiques (WP3).

 

Les tâches à effectuer seront les suivantes :

  • Elaborer une cartographie d’acteurs à interroger.
  • Développer des protocoles d’enquêtes qualitatifs (entretiens semi-dirigés) et quantitatifs (à questions ouvertes et fermées).
  • Mener les entretiens semi-dirigés et passer les enquêtes auprès d’acteurs (citoyens lambda, acteurs clef, experts, activités polluantes, associations, ménages souffrants de dégradations environnementales, etc.).
  • Animer des ateliers participatifs pour co-construire avec les acteurs des scénarios soutenables apportant des réponses pertinentes et légitimes aux problématiques environnementales listées ci-dessus.
  • Sur la base des entretiens semi-dirigés, des enquêtes et des ateliers participatifs, développer un modèle macroéconomique dynamique de type input-output économétrique (IO-EC) qui prenne en compte les préoccupations et les valeurs culturelles des acteurs pour estimer les impacts économiques directs et indirects à plus ou moins long terme (5, 10 et 25 ans) des scénarios soutenables. Le but étant de répondre à la question : comment apporter des solutions aux problèmes environnementaux à un coût acceptable, en prenant soin de les évaluer à court terme mais aussi à plus long terme (les résultats peuvent différer et mener à des conclusions différentes entre le court et le long terme). Le candidat devra également aider au développement d’un modèle micro-économique de transport afin d’analyser comment les politiques environnementales ainsi que les systèmes de taxes et de permis d’émission pourraient inciter à changer les comportements vers des modes de transport plus propres.

 

Le/la candidat(e) doit pouvoir travailler de manière autonome, indépendante et être à l’aise avec les approches quantitatives et qualitatives. Pour l’aider dans l’accomplissement de ses tâches, des réunions bimensuelles de supervision seront organisées avec les chercheurs du CEARC expérimentés dans la conception d’entretiens, d’enquêtes et d’ateliers participatifs ainsi que dans le développement du modèle macro- et micro-économique.

 

Profil du candidat

Le/la candidat(e) doit être docteur en économie, agronomie, bioingénieur, géographie, sociologie ou en aménagement du territoire. Posséder une expérience dans la modélisation économique et/ou les techniques d’enquêtes et d’entretien constitue un plus. Il/elle doit être ouvert(e) tant aux méthodes qualitatives (enquêtes et entretiens) que quantitatives (modélisation). Il/elle doit posséder une bonne maîtrise de l’anglais oral-lu-écrit. Le/la candidat(e) coordonnera le work package transverse (WP-TR) destiné à assurer le caractère transdisciplinaire du projet. De ce fait, il/elle devra interagir avec de nombreux chercheurs des sciences dures au sein des différents établissements de recherche de l’Université Paris Saclay (LMD, LSCE, ESE-Paris-Sud, DAVID laboratory, GEOPS Paris Sud, VIMA-UVSQ et INSERM) pour faire le lien entre tous les work packages (WP) du projet et parvenir à traduire les connaissances scientifiques en impacts sociaux et économiques. De bonnes capacités de communication sont donc nécessaires tant par échange d’emails qu’en réunion. Le/la candidat(e) devra être capable d’organiser des réunions avec ces chercheurs dans un contexte d’études multidisciplinaires. Il conviendra par conséquent d’être extrêmement proactif et capable de convaincre et donner envie aux chercheurs partenaires du projet.

 

Informations pratiques

Démarrage : février 2017.

Lieu de travail : CEARC – Observatoire de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 11 Boulevard d’Alembert, 78280 Guyancourt (gare train/RER C de Saint-Quentin-en-Yvelines).

Contact : envoyez une lettre de motivation, votre CV et votre rapport de soutenance de thèse à Mateo Cordier, mateo.cordier@uvsq.fr, avant le 31 décembre 2016 en indiquant bien dans l’objet de votre email « Candidat pour le projet ACE-ICSEN ».

Profil-Poste.pdf

Candidature est close